jer.me : le blog de Jérôme Bouteiller
Télévision connectée : qui aura le contrôle de la télécommande ?

A la demande des organisateurs du salon Buzzness Mobile, j'ai eu l'honneur d'animer ce midi une table ronde très intéressante dont le titre était "le mobile, au coeur de la convergence multi écrans" et réunissant Arnaud Contival, Expert en datamarketing chez AID et représentant du SNCD, Pascal Pouquet, Directeur Nouveaux Medias du Figaro et enfin Renaud Menerat de UserADgent, une agence spécialisée dans la publicité et le mobile.

 

Popularisée à la fin des années 90, la notion de convergence désignait la possibilité de faire passer tous les services numériques (téléphone, internet, télévision) dans un même "tuyau" (câble, adsl, satellite, …). Plus de dix ans plus tard, la notion de convergence ne désigne plus les tuyaux mais les écrans (mobile, table, ordinateur, téléviseur) et leur capacité à accéder à nos services web préférés : sites d'information, moteurs de recherche ou encore réseaux sociaux.

 

Le premier enseignement de cette table ronde est que le temps consacré aux "écrans" a littéralement explosé ces dernières années. Selon Arnaud Contival, les Français continuent de consommer la télévision environ 3 heures par jours mais ils consacreraient également 3 heures par jour à l'usage domestique de leur ordinateur et 3 heures supplémentaires à celui de leur mobile. Le SNCD ne dispose pas encore de chiffres sur la consommation "tablette" mais estime toutefois que celle ci se fera aux dépends de l'ordinateurs ou du smartphone.

 

Un engouement pour les écrans qui pourrait permettre d'introduire une chronologie des médias, à la manière de la consommation de cinéma, d'abord en salle, puis en DVD et enfin à la télévision. Selon Pascal Bouquet, cette "chronologie" quotidienne se ferait d'abord au profit du smartphone, qu'on allume au saut du lit ou dans les transports, puis de l'ordinateur, consommé majoritairement au bureau, puis du téléviseur, toujours roi de nos soirées et enfin de la tablette, qui trône sur nos tables de nuit. 

 

Avec la concurrence entre environnements logiciels (Apple, Google, Microsoft, Samsung, RIM, …) et cette fragmentation de la consommation média, cette multiplication des écrans devrait toutefois devenir un véritable casse tête techniques mais également marketing. Une situation qui pour le moment fait la fortune des agences de développement mais qui se heurte à la volonté des médias de retrouver des bassins d'audience les plus larges possibles, pour répondre aux problématiques de puissance des annonceurs.

 

Si le mobile ne cannibalise le téléviseur, il pourrait toutefois se substituer à son accessoire fétiche (la télécommande) et surtout imposer son écosystème applicatif. Roi du smartphone avec Android, Google pousse ses boîtiers Google TV. Champion du téléviseur LCD, Samsung pousse son environnement SmartTV, proche de la solution Bada. Quand à Apple qui commercialise déjà son modeste boîtier Apple TV, beaucoup d'analystes anticipent le lancement d'un véritable téléviseur connecté dès cet été, déclinant l'AppStore sur l'écran roi de nos foyers.

 

La bataille technologique s'annonce d'ailleurs assez rude avec les chaînes de télévision historiques, qui n'entendent pas perdre leurs positions sur nos télécommandes, les opérateurs télécoms, qui souhaitent contrôler la distribution des flux TV sur leurs "box" et bien sûr ces acteurs du web et du mobile, qui entendent bien reproduire sur la télévision ce qu'ils ont réussi à faire sur les mobiles.

 

Plus que le téléviseur connecté, c'est effectivement cette télécommande connectée qui permettra de consulter guides des programmes, plates-formes de vidéos à la demande et autres kiosques de téléchargements. C'est cette télécommande connectée, et son écran tactile, qui pourra assurer l'interactivité avec les programmes et peut être faire entrer l'univers du marketing à la performance à la télévision.

 

Même si Pascal Pouquet, dont le groupe est désormais présent dans la télévision avec LaChaîneMeteo, mise plutôt sur de nouvelles interfaces hommes-machines comme la reconnaissance vocale (Siri?) ou la reconnaissance gestuelle (Kinect), je pense que la télécommande sera l'écran compagnon indispensable au coeur de notre foyer, et que ce rôle sera rapidement assuré par nos smartphones et nos tablettes.

 



0 commentaire

Mobisphère

Mardi 3 Avril 2012

Rss
Facebook
LinkedIn
Twitter
Google+