jer.me : le blog de Jérôme Bouteiller
James Cameron est un poids lourd d'Hollywood : Terminator, Alien(s), Abyss et plus récemment le carton absolu : Titanic. Le réalisateur canadien revient toutefois au film d'action avec Avatar, un film musclé et futuriste, mais parlant clairement de l'actualité. L'histoire est relativement simple. Un corps expéditionnaire de l'armée américaine est envoyé sur la planète Pandora. Sa mission est de sécuriser l'exploitation d'un minerai rare mais les indigènes, dont le village est situé au dessus de la mine, ne l'entendent pas de cette oreille. L'armée décide alors de s'appuyer sur la technologie des avatars, permettant de contrôler le corps d'un de ces indigènes, pour essaye d'infiltrer leur camp. Mais le soldat chargé de cette mission finit par douter de sa légitimité et finira par opter pour le seul combat juste : la liberté. Un film qui revient aux valeurs de base de l'Amérique mais qui critique paradoxalement l'aventureuse dérive impériale des Etats-Unis en Irak et en Afghanistan. Je doute qu'un film infléchisse la position déjà tordue d'Obama sur le sujet mais il démontre au moins qu'Hollywood fait à nouveau la part des choses entre le bien et le mal. C'est rassurant.



0 commentaire

Polisphère

Vendredi 6 Novembre 2009

Rss
Facebook
LinkedIn
Twitter
Google+