jer.me : le blog de Jérôme Bouteiller
Avec SilverLight, Microsoft remixe sa stratégie web
Une semaine après sa conférence Mix'07 organisée à Las Vegas, Microsoft France a réuni la presse technologique pour "resituer la stratégie plate-forme et application" de l'éditeur et annoncer l'édition française de MIX qui aura lieu le 21 juin prochain à Paris au cirque d'hiver.

Estimant que l'architecture web appartient désormais au passé, au même titre que le "mainframe" ou le "client serveur", Microsoft mise désormais sur le concept du "software as a service" où l'application n'aurait plus à choisir entre ordinateur ou serveur mais exploiterait au mieux ces deux "plates-formes", à l'image de Windows Live Messenger, pour offrir la meilleure expérience à l'utilisateur.

Après s'être intéressé à AJAX, un environnement "riche" pour les navigateurs web et après avoir présenté WPF, pour lancer des applications 3D sous Vista ou XP, Microsoft donne désormais la priorité à Silverlight (exWPF/E), une technologie concurrente du flash player d'Adobe, dix fois plus légère que WPF, et permettant de lancer des applications depuis n'importe quel navigateur web (Internet Explorer, Firefox, Safarai,..) sous n'importe quel système d'exploitation (Windows XP, Windows Vista, Windows XP, Mac OS et bientôt Windows Mobile.

"Microsoft ne prendra pas en charge le développement de SilverLight sous Linux mais les développeurs du projet mono chez Novell pourraient lui donner la priorité et fournir une solution avant celle pour .Net" explique Marc Jalabert, en charge de la division plate-forme chez Microsoft France.

Ouvert à une grande variété de langages dynamiques (Python, Javascript, Dynamic VisualBasic, Ruby, Ajax et bien entendu XAML), intégrant des standards audiovisuels comme VC-1, WMV ou MP3, SilverLight offrirait même, selon Microsoft, une puissance de calcul plus de cent fois supérieur au javascript, permettant de concevoir des sites web plus sophistiqués et faisant la part belle à l'interactivité. Afin de séduire les développeurs, Microsoft lance d'ailleurs Silverlight.live.com, un environnement offrant gratuitement 4 Go de stockage et 1 million de minutes de streaming, permettant de déployer des applications SilverLight à moindre coût.

Associéà la nouvelle suite Expression Studio, trait d'union entre l'univers du graphisme et celui du développement informatique, SilverLight semble donc être la clef de voute de la stratégie web de Microsoft, en associant ses outils dedéveloppement, ses logiciels ou ses services en ligne. Reste à savoir si la perspective d'un web "microsoftisé" séduira les développeurs d'applications, également courtisés par Adobe avec son projet Flex ou encore Google, qui encourage la conception de mashup à partir de ses API et qui réunira également ses développeurs fin Mai à Paris.




0 commentaire

Technosphère

Jeudi 10 Mai 2007

Rss
Facebook
LinkedIn
Twitter
Google+