jer.me : le blog de Jérôme Bouteiller
chute du faucon noir
chute du faucon noir
J'ai décidé de briser ma torpeur blogosphèrique par un billet polémique sur la fin du monde, la fin d'un monde : celle de l'hyper-puissance américaine. 

Né dans les années 70, j'ai assisté à la fin de l'URSS au cours des années 80. Malgré la toute puissance de son complexe militaro industriel, l'empire soviétique n'est pas parvenu à s'imposer en Afghanistan. Au même moment, le pays trébuchait sur le terrain économique avant de faire face à un effondrement politique : Un mur (à Berlin) et quelques années plus tard : l'implosion (à Moscou) et la disparition de l'URSS....  20 ans plus tard, la Russie commence tout juste à recouvrer sa puissance politique ou économique. Mais la transition a été terrible.

J'ai le sentiment qu'on pourra raconter la même histoire concernant les USA.  Malgré la toute puissance de son complexe militaro industriel, l'empire américain n'est pas parvenu à s'imposer en Afghanistan. Le pays n'a plus la possibilité d'envoyer d'homme dans l'Espace. Le pays ne dispose plus d'Avions de chasse de dernière génération (F22 cloués au sol, F35 non-opérationnel). Depuis 2008 et l'effondrement d'un mur financier (Wall Street), le pays traverse surtout une crise financière qu'il ne peut objectivement pas surmonter. Officiellement, les USA ont une dette de 14 300 milliards de dollars. Mais l'ensemble de ses engagements (Medicare, Retraites, Fannie Mae, Freddie Mac;...) atteindrait près de 70 000 milliards de dollars soit 500% du PIB US ou 500 fois la dette grecque. C'est impossible à rembourser sans dévaluer le dollar d'au moins 50%. Le "Yes We Can" d'Obama est une chimère. A mes yeux, la question n'est donc plus de savoir si les USA vont s'effondrer mais quand ils vont s'effondrer. Et mon sentiment, c'est que l'épilogue de la crise aura lieu dans quelques mois, sans doute au cours de l'année prochaine. 

Je ne crois pas aux thèses apocalyptiques pour 2012 (inversion des pôles, tempète solaire, asteroïdes, etc...). Pour moi, 2012 sera simplement l'année du défaut de paiement des Etats-Unis d'Amérique. L'année de l'effondrement du dollar. L'année d'une baisse brutale du pouvoir d'achat des etatsuniens. L'année de l'éclatement de la bulle d'actifs fantômes qu'on cherche à cacher depuis 2008. Comme pour les empires européens (de Rome à l'URSS), cet effondrement sera difficile à vivre pour les Américains qui croyaient il y a encore 20 ans à la "fin de l'histoire" ( Francis Fukuyama) et au triomphe de leur modèle. 

Le roi est nu est ses anciens vassaux l'ont bien compris. Malgré la prétendue crise grecque (1% de la dette officielle des US), les Européens préparent une nouvelle phase de convergence politique. Au proche orient, Israël et l'Arabie prennent acte de la faiblesse de leur allié traditionnel mais préparent sans doute ensemble l'offensive contre le rival iranien. En Asie du Sud, l'Inde s'impose comme puissance régionale et achète des technologies russes ou européennes. En Asie du Nord, la Chine place ses pions et prépare sa grande offensive en Asie centrale avec le soutien... pakistanais.

L'Histoire continue sa marche et les USA resteront quoi qu'il en soit un pays puissant. Mais le modèle impérial touche à sa fin et nous devrions très prochainement être les spectateurs - peut être même les acteurs - de cet effondrement.

Tags : 2012 dette usa

2 commentaires

Polisphère

Mercredi 27 Juillet 2011

Rss
Facebook
LinkedIn
Twitter
Google+



Ecran Mobile

Ecolochic